mardi 20 novembre 2018

PALMES D'OR ET DE SANG - LOUIS LANGLOIS


L'histoire

Le réalisateur Daniel Spielstein, meurt foudroyé par un projectile en plein thorax alors qu’il montait fièrement les marches du Palais du Festival de Cannes. Les millions de téléspectateurs qui assistaient à l’événement sont bouleversés.

Le commissaire Enzo Colonna mène une enquête difficile malgré les innombrables documents photographiques et filmés dont il dispose. Sa curiosité l’amène en Californie, mais il revient sans beaucoup d’éléments décisifs.

C’est sur le tapis rouge de la Croisette que pourrait bien se dénouer cette affaire aussi incroyable que médiatique, aux rebondissements inattendus et dramatiques.

Action, suspense, politique et finance, haine et affection, amour et sensualité, le cinéma est friand de tous ces actes et sentiments, mais pour une fois, il est directement impliqué.

Mon avis

Ce livre commence plutôt bien. Le Festival de Cannes bat son plein : paillettes, tapis rouge, glamour et effets spéciaux. Daniel Spielstein est là pour présenter son nouveau film en lice pour la palme d'or et il ne fait pas dans la dentelle. Tout est orchestré dans les moindres détails pour marquer ce passage et la célèbre montée des marches. Mais, Daniel Spielstein n'a pas tout prévu et le célèbre réalisateur va se faire tuer lors de son passage sur le tapis rouge de sang. 

Le commissaire Enzo Colonna va se retrouver en charge de cette enquête et va remonter dans la vie passée aussi bien publique que privée de Daniel Spielstein.

Rien de bien folichon... une enquête simple, on se croirait dans un téléfilm de TF1 (ou consorts...). Amateurs de polars sanglants ou thrillers qui vous tiennes en haleine, passez votre chemin. On va tout de même au bout de la lecture désirant connaître le fin mot de cette enquête et la fin, même si elle n'est pas exceptionnelle, est tout de même intéressante.

Pas de coup de cœur et ce livre ne restera pas dans mes annales. Maintenant, il peut très bien convenir à des personnes lisant très peu de policiers et voulant se lancer dans un enquête sans prise de tête !

Un grand merci à Babelio ainsi qu'aux éditions Évidence de m'avoir permis de découvrir ce roman.

Un extrait

" La tension était palpable en cette fin de Festival du Film 2015. Tout autour du palais et de la Croisette, la foule se pressait pour accueillir dignement les ultimes prétendants à la Palme d'or. Le metteur en scène Daniel Spielstein et son équipe venaient concourir avec leur dernière réalisation de science-fiction : Universal Space.

 A vrai dire, personne n'avait vu la production et les rumeurs de navet comme de chef-d'oeuvre allaient bon train dans le milieu du cinéma. La projection dans le grand auditorium aurait le mérite 'étayer les opinions de chacun et surtout de sacrer ou de maudire la création du maître. "

vendredi 5 octobre 2018

QUAND LE VENT CARESSE MES CHEVEUX - SOPHIE AUGER



L'histoire

Charlie a tout pour être heureuse : un appartement en plein cœur des beaux quartiers de Paris, un job bien payé, des copains avec qui faire la fête… Pour rien au monde, elle ne voudrait changer de vie. Mais quand elle reçoit la lettre d’un notaire, tout bascule : elle est la seule héritière de la propriété de sa tante. Alors que Charlie pensait avoir tiré un trait sur son passé, elle est contrainte de retourner sur les lieux de son enfance.
Bouleversée par des souvenirs qu'elle avait soigneusement enfouis, la jeune femme ne compte pas rester longtemps. Et pourtant... Le calme et la beauté de l'endroit, l'amitié des gens du coin, la main tenue d'une petit fille au cœur solitaire... et le regard intense de celui qu'elle n'attendait pas vont changer sa vie à tout jamais... Et si Charlie avait enfin compris le sens du mot bonheur ?



Mon avis

Charlie , 26 ans, vit sur Paris avec son chat et ses amis. Citadine dans l'âme, elle a réussi dans la vie active et vend des appartements et des lofts luxueux. Elle se consacre entièrement à son travail jusqu'au jour où une lettre va venir totalement bouleverser sa vie. En effet, sa tante chez qui elle vivait avant l'âge de 6 ans vient de décéder. Et cette tante a voulu lui léguer sa propriété "les Clos des Saules Pleureurs", une propriété paumée en pleine brousse et en pleine Bresse. Charlie ne souhaite pas recoller avec son ancienne vie sur laquelle elle a tirée un trait. Une vie chaotique qui a laissée une trace indélébile sur son âme.

Habituée aux thrillers, je me suis laissée portée par ce roman feel-good. Des personnages attachants, surtout la petite Rose, une histoire émouvante qui pourrait vous aussi vous ramener dans le passé et vous faire ressentir des sentiments ou des odeurs oubliés. 

Un roman doux, magnifique et riche en émotions, sur le thème du retour à l'enfance... J'ai beaucoup aimé en apprendre plus sur Charlie, sur sa vie passée...

La plume de l'auteure est vraiment agréable, belle et sensible. On arrive à la fin du livre et on en voudrait plus ! (une suite peut-être...?)

En tout cas, un très beau moment de lecture, une belle découverte qui fait un bien fou au cœur et à l'âme. Une bouffée d'air pur, du bonheur en barre et une belle leçon de vie.


Un extrait

"Quand j'ai reçu cette lettre, à la fois étrange et totalement incroyable, j'ai d'abord cru à une blague de ma meilleure amie, Olga.
[...]
Le pire, c'est que je ne l'ai pas vue tout de suite, cette fameuse lettre. Elle aurait pu finir au fond de ma poubelle, dans la cuisine de mon magnifique petit duplex, situé dans le dixième arrondissement de Paris avec vue sur le canal Saint-Martin. Ou avec les journaux dans la litière de Monsieur Kochka, mon persan quelque peu en surpoids et un brin hautain. Il faut dire que je connais très peu de notaires qui envoient des documents aussi importants dans une simple enveloppe kraft mal cachetée..."

POINT LIVRESQUE 45 I SEPTEMBRE 2018

vendredi 21 septembre 2018

LE BONHEUR N'A PAS DE RIDES - ANNE-GAELLE HUON


L'histoire

Paulette a 85 ans, un caractère bien trempé, et pas toute sa tête. Enfin, à ce qu’elle prétend. Lorsqu’elle se retrouve bien malgré elle la nouvelle pensionnaire de l’Auberge de Monsieur Yvon, elle n’a qu’une obsession : en partir ! Mais c’est sans compter sur l’étrange fascination que les autres habitants et leurs secrets vont bientôt exercer sur elle.

Que contiennent ces lettres mystérieuses trouvées dans la chambre de Monsieur Georges ? Qui est l’auteur de ce carnet abandonné dans la bibliothèque ? Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être, enfin, lui donner un sens.



Mon avis

Paulette, une vieille dame de 85 ans, se prépare à rejoindre une maison de repos car son fils et sa belle-fille ne veulent pas la laisser seule chez elle, abandonnée à son triste sort... Paulette a accepté et a d'ailleurs semé des indices orientant son fils vers un établissement luxueux "Les Hauts-de-Gassan" où elle se verrait bien en profiter un maximum et se requinquer tranquille en profitant de la vie.
Mais hélas, Corinne sa belle-fille en a décidé autrement et Paulette se retrouve finalement en pleine brousse à l'auberge de Monsieur Yvon ! Bye bye le Sud, le soleil et les Hauts-de-Gassan !
Et si l'Auberge de Monsieur Yvon et ses occupants donnait à Paulette l'opportunité de changer sa vie et la leur ?

Même si au départ, le personnage de Paulette m'a parue désagréable au possible, on se laisse facilement happée par cette femme mais aussi par la ribambelle de personnages hauts-en-couleurs qui peuplent l'Auberge de Monsieur Yvon. 

Je me suis retrouvée dans l'ambiance de ce film que j'aime tant "le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" jusqu'à entendre la douce musique de Yann Tiersen et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l'histoire de chaque habitant : Yvon, Paulette, mais aussi Marceline, Nour, Juliette, Léon et les autres. J'ai même eu un petit coup de cœur pour l'histoire de Monsieur Georges qui a fait chavirer mon petit cœur de lectrice de plus de 40 ans. 

Ce livre c'est du bonheur en barre ! 
Je remercie d'ailleurs Anne-Gaëlle Huon d'avoir tiré mon nom au jeu de la bienveillance, car entre ce livre, son précédent (Buzzzz) et son compte instagram, je fais toujours le plein de belles ondes <3 Elle a vraiment le don pour raconter les choses de la vie en nous happant totalement par une écriture empreinte de douceur.

Un roman à lire et sonnez vous aussi à la porte de l'Auberge de Monsieur Yvon !

J'aime les livres qui me font verser une petite larme à la fin.
Je n'aime pas quitter les personnages des livres en me disant que je ne les reverrais plus.
J'aime lire et prendre une belle dose de bonheur et de bonne humeur.


Un extrait

" Léon repoussa le dos de saumon d’un coup de patte. 
Assis comme à son habitude sur le bord de la fenêtre, il se dorait le museau dans un rayon de soleil. Il se lécha les pattes avec application, réservant ses papilles pour quelque mets plus à son goût. 
Nour, les poings sur les hanches et le torchon sur l’épaule, soupira. 
C’était ainsi à l’Auberge de Monsieur Yvon : tout plat figurant au menu était rigoureusement goûté et approuvé par Léon, le chat de la cuisinière. Et Léon était très à cheval sur les assaisonnements. Il n’y avait que pour les pommes de terre frites que Monsieur Yvon ne voulait pas entendre parler des caprices de Léon. Les frites maison c’était sacré et Monsieur Yvon connaissait son affaire mieux que quiconque. "

vendredi 17 août 2018

UNE MER SI FROIDE - LINDA HUBER


L'histoire

Un jour d'été, sur une plage des Cornouailles, Livvy, 3 ans, disparaît. Très vite la police conclut à une noyade. Pourtant, sa mère refuse de se résigner. Jour après jour, Maggie fixe l'océan, elle attend, convaincue que la mer n'a pas emporté son enfant.

Non loin de là, c'est une autre mère qui regarde sa fille, prête pour la rentrée des classes. Mais, depuis quelque temps, Jennifer ne reconnaît plus sa petite Hailey. Sa fille est distante, craintive et Jennifer se laisse submerger par la nervosité. Alors que Maggie traverse la pire épreuve de sa vie, Jennifer veut redonner l'apparence du bonheur à sa famille fracassée.



Mon avis

Pas de suspense ! J'ai eu un gros coup de coeur pour ce thriller psychologique !

Olivia, surnommée Livvy, est avec sa maman lorsqu'elle décide de rejoindre son papa et son frère sur la plage. Maggie, sa maman, acquiesce et laisse partir sa fille... et il n'a suffit que de deux minutes pour que Livvy disparaisse... Folle d'inquiétude, ses parents et son frère la cherche partout mais pas de trace de la petite fille... Reste à prévenir la police qui va la retrouver, c'est sûr, Maggie y croit très fort... mais les semaines passent et aucune nouvelle de la petite Livvy. La famille Granger se disperse... le papa et son fils retournent dans leur maison pour la rentrée scolaire, mais Maggie n'accepte pas de faire le deuil de cette disparition et reste dans cette maison de vacances pour retrouver sa fille ! Non elle ne la laissera pas tomber...

Au même moment, Jennifer une jeune maman prépare la rentrée de sa petite Hailey. Son mari a du partir précipitamment pour visiter sa grand mère qui est à l'hôpital... Jennifer se retrouve donc seule pour gérer Hailey, mais aussi cette nouvelle vie dans une nouvelle maison et une nouvelle ville.

Cependant, cette rentrée va être source d'inquiétude pour Mademoiselle McLure, la maitresse d'Hailey qui sent que quelque chose ne va pas pour cette petite fille... mais comment l'aider ?

Deux mamans, deux femmes mais deux vies bien différentes : le combat d'une mère qui veut retrouver sa fille et qui se refuse à en faire le deuil, la déchéance de Jennifer qui n'arrive pas à se faire à cette "nouvelle" vie et qui va petit à petit sombrer dans la folie...

C'est un véritable page turner... Une fois l'histoire bien installée, on ne peut plus lâcher ce livre et ces personnages et on se demande vraiment comment cette histoire va bien pouvoir se terminer... on voudrait un happy ending, mais Linda Huber va-t'elle exaucer nos voeux ?

Un roman très prenant, angoissant et riche en émotions ! à lire de toute urgence !


Un extrait

" C’était la seule chose qu’elle n’aimait pas à la plage, le sable qui se faufile partout.
Ce qu’elle préférait, bien sûr, c’était la mer. C’était magique, les couleurs changeaient en permanence. Aujourd’hui toute bleue sous le soleil, elle étincelait comme les pierres sur la bague de sa mère. "

lundi 13 août 2018

CLAUSTRATIONS - SALVATORE MINNI



L'histoire

Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras...

Clara, disparue depuis plusieurs semaines, se réveille un matin étendue sur le sol d'une cellule obscure et infestée d'insectes ; Monsieur Concerto tente de découvrir les raisons qui l'ont conduit dans une chambre d'isolement, tandis que Charles se cloître de son plein gré.

Chacun d'entre eux se retrouvera face à son destin. Mais, dans leur quête de la vérité, ils se rendront très vite compte que les apparences ne sont pas celles qu'ils croyaient...



Mon avis

C'est un thriller hors du commun, hyper original. On avance dans le flou le plus total tout le long de cette histoire. Notre cerveau étant lui aussi enfermés dans une pièce sombre, on essaye de survivre à cette histoire et de s'en sortir comme les différents personnages, le tout rythmé par des chapitres courts, intenses et durs.

Nous avons tout d'abord le personnage de Clara. Clara est médecin et avec son amie et collègue Françoise, elles viennent en aide aux personnes les plus démunies et qui ont besoin de soins. Mais un jour, Clara est kidnappée. Françoise elle, part à sa recherche et fera tout pour retrouver son amie séquestrée dans une pièce minuscule et sale. Comment est-elle arrivée là ? et qui sont ses ravisseurs ?

Monsieur Concerto, lui, a été placé en hôpital psychiatrique sur demande de sa femme qui le trouvait violent. Lui ne comprend pas vraiment ce qu'il fait là, et ne se sent pas vraiment compris...

Enfin, Charles vit dans une cave aménagée et souhaite échapper à la police avec l'aide de sa femme Rose.

C'est vraiment un roman angoissant qui arrive à nous rendre dingue à certains moments... On ne comprend pas toujours ce qu'il se passe... Comment sont-ils arrivé là, et pourquoi ? et je dois dire que je ne voyait pas du tout où l'auteur voulait nous faire aller jusqu'à arriver au dénouement final qui est à la hauteur de toute cette histoire !

Un thriller psychologique violent et un final à couper le souffle ! 


Un extrait

" L'obscurité. Rien que l'obscurité. La peur. Une peur panique. son cœur battait à tout rompre. Sa respiration était saccadée. Il tenait sa petite main sur sa bouche pour que l'on ne l'entendit pas respirer. Surtout ne pas faire de bruit. Il n'existait pas. Chhht ! Maman lui avait ordonné de rester là et de n'en sortir que lorsqu'elle le lui dirait. Il s'assura que son ami "bambi" était auprès de lui. Ces deux-là ne se quittaient jamais. Sauf à l'heure du bain. La petite peluche le rassurait et il se confiait beaucoup à elle. Il serra son ami très fort contre lui. "

POINT LIVRESQUE 41 I JUILLET 2018

vendredi 10 août 2018

JE NE SAIS PAS DIRE JE T'AIME - NICOLAS ROBIN


L'histoire

Paris, tu l'aimes ou tu la quittes. 
C'est une injonction quotidienne pour celui (ou celle) qui se retrouve la joue écrasée contre la vitre d'un métro bondé, qui slalome entre les traces d'urine et les crottes de pigeons, qui se fait bousculer sur le trottoir par un type mal dégrossi à qui il déboîterait bien une clavicule. 

Un chassé-croisé plein d'humour et de tendresse dans lequel chacun cherche son salut et espère entendre parler de sentiments, au cœur d'une ville épicentre de l'amour, où il est parfois difficile de se dire je t'aime. 
À tous les éclopés du cœur, les grands pudiques, les éternels passionnés, ce roman est pour vous. 


Mon avis

A la veille des élections présidentielles, on découvre dans ce roman des portraits croisés de personnages tous très différents, dans leur vie, dans leur rapport aux autres et leur vécu.

On a tout d'abord le personnage de Francine. Sur le point de partir au Costa Rica avec son mari pour leur 40 ans de mariage, elle découvre que sa mère ne l'a pas reconnu tout de suite et qu'elle est né d'une aventure que sa mère a eu avec un soldat allemand. Le choc pour Francine et sa vie s'en retrouve totalement perturbée, même à 60 ans !

Ben, lui est jeune, beau et gay. Il vit avec son compagnon et rêve de l'Amour, mais ce n'est pas le cas... enfin plus le cas, leur relation s'essouffle et malgré ses efforts, son compagnon ne fait plus cas de lui.

Juliette est une jeune femme. Elle travaille comme vendeuse dans un grand magasin, mais pas n'importe quelle vendeuse ! elle vend des chaussures allemandes, les meilleurs sur le marché : résistantes et confortables ! mais à côté de cette satisfaction, rien ne va... les clients insupportables tout comme sa collègue de travail... tout ceci donne encore du poids à la solitude de Juliette... 

Enfin, Joaquim est handballeur et est super fier d'arboré un monosourcil qui fait toute sa fierté. Fierté certes, mais un jour il se retrouve convoqué sur un plateau télé. Quelqu'un a quelque chose à lui dire, et ce quelqu'un est sa petite amie de l'époque qui lui annonce qu'elle le quitte... sa vie bascule !

Le gros point fort de ce livre c'est l'histoire de ces différents personnages, tous très touchants dans leur façon de vivre dans cette ville de l'amour qu'est Paris, alors qu'eux sont complètement paumés. L'écriture de l'auteur, le choix de ses mots, des différentes situations amène des moments d'humour, de tendresse, de joie mais aussi des moments plus tristes. On s'amuse, on pleure, on rit comme dans la vie de Candy !

Une lecture légère sans prise de tête, amusante, surprenante, idéale pour l'été et les vacances !
Une très belle découverte, et "Roland est mort" fera sûrement partie de mes prochaines lectures.

Un extrait

Quand on se fait larguer, on est passager d'une auto-mobile lancée sur un rond-point qui tourne sans jamais trouver la sortie. Le paysage défile jusqu'à vous donner un léger haut-le-cœur. Parfois, on se mange du bitume ou un platane ou une caravane arrêtée en double file.

vendredi 3 août 2018

UNE BONNE INTENTION - SOLÈNE BAKOWSKI


L'histoire

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école.

On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ?




Mon avis

Un énorme coup de cœur ! Un livre sublime qui a eu raison de moi et m'a fait rire, sourire mais aussi versé des larmes et ça fait du bien !

Mathilde alias Mati est une petite fille de 9 ans. Elle a perdu sa maman qui a mis fin à ses jours et vit avec son père, inconsolable depuis depuis le décès de sa femme. Heureusement (ou pas...) Mati peut aussi compter sur ses grands-parents, et surtout sa grand-mère.

Mais un soir Mati ne rentre pas après l'école, et sa grand-mère s'inquiète... que lui est-il arrivé ? inquiétude confortée lorsqu'elle apprend que Mati n'a pas été à l'école de la journée... Je n'en dirai pas plus sur cette histoire, et pourtant il y a bien plus... 

C'est vraiment un livre à la fois très noir, mais aussi très touchant. Un vrai page turner qu'on ne peut lâcher... pour arriver à une fin qui vous plombe ! 

Les personnages sont touchants et on se laisse porter par l'écriture de l'auteure qui nous fait totalement tournée en bourrique et nous met au bord de l'implosion !
Les lettres que cette petite fille écrit à sa maman sont tellement touchantes que mon cœur de maman n'a pas résisté. Mais que c'est bon ! 

Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce roman et je vais de ce pas me commander son autre roman "Un sac" en espérant ressentir d'aussi bons moments et sentiments <3

à lire sans modération ! et à recommander sans réserve !



Un extrait

On croit qu'on a oublié, on croit qu'on n'a pas fait attention, et puis il suffit d'un objet, d'une parole, d'une musique et tout remonte à la surface, y compris des détails qu'on ne pensait pas avoir relevés sur le moment. "

mardi 26 juin 2018

MATHIEU MENEGAUX - EST-CE AINSI QUE LES HOMMES JUGENT ?


L'histoire

Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.

Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.


Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.
Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable ?



Mon avis

Après avoir eu un gros coup de cœur pour son premier roman "Je me suis tue" et avoir rempilé direct avec le second "Un fils Parfait", Mathieu Menegaux devait continuer sur sa lancée avec ce troisième roman. Ne dit-on pas "jamais deux sans trois" ?

Eh bien, c'est chose faite !

Suite à la mort de son papa fauché sur un parking de supermarché, Claire souhaite à tout prix connaitre le salaud qui a fait ça ! et le policier en charge de l'enquête attendri par l'histoire de cette jeune fille lui en fait la promesse folle. Oui, il réussira à découvrir coûte que coûte le responsable de ce meurtre !

Et hop, 3 ans après, un suspect est identifié : Gustavo, un jeune père de famille qui a quitté son pays d'origine l'Argentine pour être "libre" en France ! 
Tout est contre lui : il est propriétaire d'une Mégane blanche qu'il a fait réparé discrètement dans un garage en le chachant à sa femme... et le coup de grâce, il est porteur d'une veste en jean (qui n'en a pas une dans sa garde-robe !). Arrestation, perquisition, interrogatoire, et tout ça sous les yeux effarés de sa femme Sophie et de ses deux enfants.

Et là, bim ! la machine est lancée, tout s'enclenche ! la police croit tenir le coupable et Claire va enfin être vengée !
Mais Sophie ne lâche rien ! Non son mari n'est pas coupable, il ne peut pas l'être et elle fera tout pour le sortir de cette histoire et se battre pour son innocence.

Mais quand tout semble apaisé, c'est le deuxième coup de massue ! les réseaux sociaux, les médias, un véritable lynchage public pour Gustavo mais aussi pour sa famille !

C'est un livre de fou ! 
Dès le départ, on s'attache aux personnages à Claire bien sûr, mais aussi à Gustavo et à sa famille. On s'identifie beaucoup aux personnages et on est pris totalement dans cette histoire. Les pages se tournent à un rythme effréné et on est limite en urgence absolue d'arriver à cette dernière page et savoir comment cette terrible histoire va se terminer et même après les derniers mots, cette histoire résonne encore en nous pendant encore un bon moment !

Vous vous doutez bien que j'ai adoré, surkiffé et ce livre a été une grosse claque comme les autres livres de cet auteur !

Alors foncez ! Foncez ! Foncez ! hop hop hop ! Vous ne sortirez pas indemne de ce roman.


Un extrait

" Trouver le coupable, voilà, ça c'est fait. Maintenant elle veut qu'il s'explique, qu'il paye.Elle veut le decorum, le punir, elle veut le cachot, l'isolement, le froid, la crasse;le questionnement fait place à un désir de vengeance, et c'est nouveau pour elle.Jusque là elle espérait obtenir justice, à présent elle voudrait qu'il souffre, et elle a honte de ce sentiment nouveau qui la dévore. "

jeudi 7 juin 2018

ROMAIN PUERTOLAS - UN DÉTECTIVE TRÈS TRÈS TRÈS SPÉCIAL


L'histoire

Gaspard, brillant trisomique de trente ans d’une curiosité insatiable, vit chez ses parents qu’il adore et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d’aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à un tragique accident, ses deux patrons disparaissent et il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. 

Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d’ailleurs à se faire recruter par un cabinet de détective privé pour enquêter sur la mystérieuse mort d’un patient dans un centre d’éducation spécialisé… Son handicap sera pour une fois un atout.

Mais la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit…


Mon avis

Grande admiratrice des romans de Romain Puertolas, celui-ci manquait à l'appel... sûrement le fait qu'il soit classé en roman pour ado et que je sois un peu réfractaire à ce genre de lecture (ceci peut-être dû à mon grand âge... Mamie sort de ce corps !)... Bref, du haut de mes 42 balais, j'ai lâché prise et je me suis lancé dans les aventures de ce détective très très très spécial !

Et là ! Gaspard m'a pris par la main et m'a fait vivre sa vie ! de trisomique de 30 ans ! et j'ai ri, j'ai été touchée par ce garçon attachant qui s'intéresse à tout ! à ses deux métiers totalement loufoques : vendeur à Montmartre dans une boutique de souvenirs mais aussi Nez, (oui monsieur, Dame !) pour une entreprises de déo ! mais aussi aux origines du Moonwalk ou comment résoudre l'énigme du QI d’Einstein ?

Il nous explique sa vie passionnante, complètement décalée de la nôtre jusqu'à un événement "tragiquocomique" qui va faire disparaître ses deux patrons et mettre Gaspard au chômage forcé ! 

Mais attention, pas de répit : Gaspard a toujours rêvé de devenir détective et la vie va lui faire ce beau cadeau ! Il va enquêter sur la mort d'un patient dans un centre pour handicapés et qui mieux que lui peut résoudre cette enquête ?

Un pur bonheur, un final très surprenant (je ne m'y attendait pas du tout !) et un très beau livre sur la différence, sur l'acceptation et sur le handicap (qui ne devrait jamais en être un !)

J'AI ADORÉ !

A mettre entre TOUTES les mains !

Un extrait

" Cinq minutes avants, soit cent cinquante battements de cœur, je n'avais jamais entendu parler ni de Cab Calloway ni du mime Marceau, et voilà que maintenant, sans doute comme les 34 890 256 Terriens qui avaient visionné cette vidéo avant moi, je m'étais lancé, devant le miroir, dans une version moderne et personnelle du Moonwalk que j'avais rebaptisé aussitôt marche du mec qui a marché sur une crotte de chien et tente de l'essuyer. "

jeudi 5 avril 2018

GABRIELLE DESABERS - UN MATIN PLUS TRANQUILLE


L'histoire

Valérie Labbé regarde les heures défiler avec inquiétude depuis la disparition de son fils unique, Thomas, 17 ans. A-t-il fini par adhérer aux idées haineuses de son ex-mari qui semble s’être volatilisé lui aussi ?

Allemagne, 1933
Frida, qui rêve de devenir infirmière, se bat pour sortir de sa condition. Les bouleversements que connaît l’Europe vont-ils lui ouvrir des possibilités inespérées ou au contraire la plonger en pleine tourmente?

L’enquête entre la France et l’Allemagne piétine, les mystères s’intensifient…
Qu’ont-ils tous à cacher ?

Mon avis

Une histoire d'hier : on suit la vie de Frida, jeune femme à l'époque de l'ascendance d'Hitler en Allemagne
Une histoire d'aujourd'hui avec la vie de Valérie et de son fils Thomas à Brest... jusqu'au jour où celui-ci disparaît ! 

Des histoires touchantes, une belle émotion, un suspens bien présent... On croit deviné le pourquoi du comment mais Gabrielle Desabers sait nous mener où elle veut qu'on aille jusqu'aux dernières pages de son livre.

Ce n'est pas un polar comme j'ai l'habitude d'en lire, mais plutôt une belle histoire de vie(s)...

Il se lit très vite et l'écriture est agréable avec une belle sensibilité. J'ai beaucoup apprécié le fait que ce livre soit écrit au présent que ce soit pour les années 35-40 que pour les années 2000... Les personnages sont vraiment attachants, surtout celui de Frida qui m'a totalement bouleversée.

J'ai également beaucoup appris sur l'époque de l'avènement d'Hitler, de son emprise, de la vie en Allemagne à cette époque et de ces Lebensborn, que je ne connaissais pas et dont le but était la cration et le développement de la "race aryenne".

Je ne peux que vous encouragez à découvrir ce livre et j'en profite pour remercier Babelio qui m'a permis de découvrir cette auteure lors de leur masse critique.

Une belle lecture avec des secrets de famille aux 4 coins du monde !

Un extrait

C’est facile de fuir ! Elle ne s’est aperçue de rien. En ce matin d’avril, je n’avais pas le choix. Mais de penser à la panique qu’elle ressentira, quand elle comprendra que je ne vais pas rentrer, m’attriste. J’aurais voulu ne pas lui infliger cette souffrance. J’ai conscience que je suis le centre de son monde. D’ailleurs, quelquefois, l’étendue de son amour me fait peur. Saurais-je, un jour, éprouver des sentiments aussi inconditionnels que ceux qu’elle me porte ? "


mercredi 21 mars 2018

PATRON DU RAID I JEAN-MICHEL FAUVERGUE

L'histoire

La tuerie de Charlie Hebdo et la prise d'otages à l'Hyper Cacher Porte de Vincennes en janvier 2015, les attentats du 13 novembre à Paris quelques mois plus tard, l'opération de Saint-Denis, l'attentat de Magnanville visant un couple de policiers en juin 2016, l'attaque au camion-bélier sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet, l'attentat dans une église à Saint-Étienne-du-Rouvray douze jours plus tard... Jamais un chef du RAID n'aura dû faire face à autant d'attaques terroristes en quatre ans passés à la tête de la plus prestigieuse unité d'élite de la police.

Jean-Michel Fauvergue s'est confié à Caroline de Juglart, journaliste à M6. Il raconte son histoire et celle de son unité de l'intérieur. Comment a-t-il mené les hommes en noir au combat pour sauver la vie des otages ? Qu'a-t-il pensé au moment de donner les « Top assaut » ? Comment a-t-il réorganisé son service pour mieux lutter contre les nouvelles menaces terroristes et protéger ses concitoyens ?



Mon avis

Ce livre est une plongée dans le milieu de la police, du RAID et de toutes ces unités qui ont du faire face aux multiples attentats et attaques terroristes de ces dernières années. 

Au travers de ce récit, de cette rencontre entre l'ancien chef du RAID et cette journaliste de M6, on en apprend énormément sur le fonctionnement de ces unités d'intervention mais aussi sur les difficultés, le stress, les peurs que vivent ces hommes et ces femmes. Comment Jean-Michel Fauvergue a travaillé sur l'avant-assaut ? Comment monter ce projet en essayant de sauver tous les otages, en essayant de ne perdre aucune vie ? Comment élaborer un plan d'intervention efficace et quand donner cet assaut ?

Toutes ces questions trouvent réponses dans ce livre qui donne une image vraie et sincère sur le RAID. 

Un livre très prenant, émouvant et imprégné par la tension forte qu'ont vécu les policiers lors de ces attaques et une vision globale sur tous ces événements douloureux que la France a endurés ces dernières années.

Un grand et profond respect pour ces hommes qui risquent leurs vies pour sauver les nôtres.

Un livre mémoire à ne pas manquer.... une belle tranche de vie raconté par l'ex patron du RAID !


Un extrait

" Une fois le rideau levé, il faut analyser le maximum d'éléments en un minimum de temps puis s'adapter sachant que la vie des otages prime sur tout le reste "